Now Reading
Anne-Cerise – Bordeaux

Anne-Cerise – Bordeaux

Anne Cerise Lemasle

‘Si nous prenons l’habitude, pas à pas, d’écouter notre corps quand il murmure quelque chose, nous n’aurons pas à l’entendre crier’. Anne-Cerise Lemasle, kinésiologue (d’enfer, tu n’as même pas idée Lovely.)

Je ne sais pas vous, mais ces mots résonnent parfaitement en moi. Je les ressens jusque dans mes tripes. Ayant flirté – d’un peu trop près à mon goût – avec le vertigineux chemin qui mène vers le famous burnout fin 2020, j’ai compris ô combien il était important. Non, Salvateur. D’écouter sa petite voix intérieure, ses maux de corps et autres mystères auxquels on oublie trop souvent de se connecter.

Anne-Cerise a choisi sa voie(x) en écoutant la sienne, je n’ai aucun doute là dessus. Cette ‘boulimique’ de la vie comme elle le dit si bien, d’une de ces rares et si belles sensibilités, nous raconte, à travers cette interview, un bout de son parcours tout en nous livrant un avant-goût de ce qu’est la Kinésiologie et de tout l’intérêt de l’intégrer dans notre vie.

 

1/ Peux-tu te présenter ? 

Je m’appelle Anne-Cerise Lemasle, j’ai 32 ans et je vis à Bordeaux. 

Épicurienne, spirituelle, hypersensible, très active et un brin solitaire, je suis une ‘boulimique’ de la vie. J’aime voyager, pratiquer l’auto-soin, refaire le monde, décortiquer, analyser et comprendre l’Humain.

Je dirais que ma vie est une sorte de chaos organisé et j’aime ça. J’ai travaillé entre Bordeaux et Paris pendant 8 ans dans l’audiovisuel sur les plateaux de tournage en tant que directrice de production. 

En parallèle, passionnée par tout ce qui touche à l’humain, aux questions métaphysiques et aux différentes pratiques naturelles, j’ai étudié pendant deux ans la kinésiologie. 

Je crois bien que ma conception de la vie a pris un tournant à ce moment-là. 

Chaque moment libre que j’ai eu a été consacré à étudier via des podcasts, guérisseurs, conférences, livres & co. 

Je me suis formée en kinésiologie transgénérationnelle qui touche aux mémoires familiales ; la gemmothérapie et les essences de fleurs (Bach, Perelandra….) pour soutenir l’émotionnel ; la numérologie stratégique (l’étude de vos nombres), un outil surprenant, puissant et concret pour des personnes en quête de sens.

Depuis un an et demi, j’ai installé mon cabinet à Bordeaux et c’est avec passion que j’accompagne des bébés, enfants, hommes et femmes de tout horizon.

 

Anne Cerise Lemasle

Photo Sarah Arnould pour L'Editorial

 

 

2 / Raconte nous la kinésiologie stp

Notre corps c’est notre vaisseau, notre véhicule de vie ! Il a des capacités incroyables et nous dit toujours ce que la tête refuse d’admettre. 

En kinésiologie, on travaille sur la trilogie corps-coeur-esprit. 

C’est une médecine douce et naturelle qui consiste à améliorer l’équilibre et l’état physique, mental et émotionnel d’un individu. 

Nous travaillons avec l’intelligence du corps et avec la mémoire cellulaire puisque toutes nos expériences de vie et ressentis sont enregistrés dans nos cellules depuis notre vie in utéro. 

Pour faire simple, la personne vient avec une demande : stress, symptômes, mal-être physique ou émotionnel, problématique de vie. 

Je vais instaurer un dialogue avec son corps via le test neuro-musculaire pour comprendre où et comment la problématique a pris sa source. En quelque sorte, on se coupe de son mental et on accède à son inconscient via son corps.

Une fois que j’ai des informations sur son état émotionnel, son niveau énergétique, ses doutes, ses préoccupations, nous allons cheminer, trouver l’origine du problème, remonter sur certaines périodes de sa vie, travailler sur ses charges émotionnelles négatives, ses mémoires bloquantes, ses stress engrammés, les schémas qu’elle a adoptés à certaines périodes de sa vie et qui ne fonctionnent plus aujourd’hui etc. pour enfin, trouver les ré-équilibrations à effectuer pour libérer les blocages.

Pour évacuer le blocage, nous utilisons divers outils issus de la médecine chinoise, de la psychologie, de la chiropractie et des récentes découvertes faites en neurosciences : méridiens d’acupuncture, massages neuro-lymphathiques et neuro-vasculaires, drainages énergétiques, travail sur les chakras, mouvements oculaires, fleurs de Bach, oligo-éléments, réflexes archaïques, fascias, techniques de visualisations, mouvements oculaires pour activer certaines zones du cerveau, Brain Gym etc. 

C’est un travail passionnant ! Nous sommes un intermédiaire, un enquêteur, un traducteur. 

Chaque personne arrive avec un ensemble différent de symptômes, d’antécédents médicaux, de type de corps et d’expériences de vie, c’est donc comme résoudre un puzzle. 

Nous relançons l’énergie dans le corps. 

Nous l’aidons à s’autoréguler, à retrouver son équilibre. 

Nous donnons au cerveau la capacité de faire autrement. 

Nous créons des déclics, des prises de conscience, des prises de décisions, des changements. On peut trouver sa place, s’aimer plus, se pardonner, faire des grands sauts, créer de nouvelles croyances, assumer ses responsabilités, écouter son âme,  ouvrir de nouvelles portes, enflammer une énergie nouvelle dans son système corps/esprit. 

 

3/ Quelle est ta vision du wellness, au sens holistique ? 

Dans ma vision et ma pratique, l’esprit et le corps ne sont pas séparés. Nous ne pouvons guérir l’un sans nous adresser à l’autre. Je crois aussi que nos corps ont une sagesse innée, une capacité naturelle d’auto-guérison. J’aime aussi penser que je ne « guéris » ni ne « soigne » rien. C’est « le patient lui-même qui se guérit ».

Ma vision du wellness, c’est prendre soin de moi de manière globale sur les plans physique, mentale, émotionnelle et spirituelle. La pleine santé, c’est être aligné et équilibré à plusieurs niveaux pour que notre vaisseau corps/esprit fonctionne bien, heureux dans notre vie et dans notre peau. 

Avoir une vision holistique, du grec «holos» = entier, totalité, me permet d’avoir une approche globale de l’être humain. J’aime l’idée d’observer l’ensemble, les interrelations et non pas d’observer un symptôme, un organe, un mal-être de manière isolée. 

Je crois également que toute maladie ou mal-être porte une fonction utile, un enseignement à prendre pour changer ou réfléchir sur soi. À méditer donc ! 

 

 

4/ Que penses-tu des ‘rituels’ ? En as-tu à nous souffler ? 

Mon rapport au quotidien est assez intuitif et spontané et j’aime l’idée que chaque jour ne se ressemble pas ! Je vais donc agir en fonction de mes besoins du jour et non de façon ritualisée. 

Le seul rituel qui n’échappe jamais : méditer quelques minutes avant chacune de mes séances pour m’ancrer, me « réinitialiser » en quelque sorte. 

J’aime beaucoup le principe du rituel. Je crois fort que la répétition guérit, que les rituels quotidiens créent du temps et des moments. Ils permettent d’être présent à soi, de créer un sentiment d’équilibre. 

 

 

Anne-Cerise Lemasle

Photo Sarah Arnould pour L'Editorial

 

5/ Quels produits de beauté ou de bien-être te paraissent indispensables ?

L’hydratation = boire de l’eau est un ‘produit de beauté’ par excellence, notre 1er élixir pour notre corps et notre esprit  ! 

Coup de coeur pour mes deux indispensables : l’aloe vera bio et l’huile de jojoba bio. 

 

 

 

 

6/ As-tu hérité d’un geste, d’une pensée bien-être qui t’accompagnes au quotidien ? 

Je dirais que ce sont plutôt des façons de voir et d’aborder la vie. 

J’ai tendance à croire que tout ce qui nous arrive ne nous arrive pas par hasard et que l’on peut ressortir plus forts et plus vivants même dans des expériences profondément douloureuses. 

J’ai donc ce petit brin de folie, de foi en la vie et de positivisme qui sont le secret pour voir ma vie sous un angle différent que celui de la lutte, du non-choix, du subir.

Je crois aussi qu’il est important de conserver son âme d’enfant, celle du ludique, de l’absurde, du rêve. C’est un joyeux remède, surtout en ce moment ! Avoir ce quelque chose qui décale, qui fracture le sérieux.

 

 

 

7/ Quelques tips pour faire face et surmonter son stress ? 

Être honnête avec ses sentiments, vivre ses émotions, explorer sa propre psychologie, apprendre à se connaître font partie des clés pour surmonter son stress puisque l’on choisit bien sa vie quand on se connaît bien. Si on n’est pas avec soi, on est contre soi. C’est un besoin vital de prendre soin de soi, d’oeuvrer pour soi, pour sa vie, pour son épanouissement !

Comprendre aussi qu’il n’y a pas de recettes miracles, de réponses toutes faites, de baguette magique. Tout le monde s’épanouit a des rythmes différents et d’une manière unique donc il y a beaucoup de façons de surmonter son stress. A chacun de prendre le temps d’explorer, de tester ce qui lui fait du bien. Toutes les prescriptions sont permises 🙂

Je dirais que le monde irait mieux si nous acceptions d’aller chercher ce qui fait tension plutôt que de le nier ou de le mettre à l’écart.

Accepter nos moments d’incertitudes, de doutes, accepter que ça puisse être vertigineux, qu’on est constamment en cheminement et que dans le vivant, il n’y a pas de garantie ni de chemin linéaire. Avoir une sorte de ‘leitmotiv’ qui dit que la réussite, le mieux-être est dans l’inattendu de notre vie, dans le mouvement, dans l’expérimentation et non dans l’acquisition, la solution, le résultat. Il nous faut souvent des années pour intégrer cela dans toutes nos cellules mais c’est peut-être ça le lâcher prise. 

 

 

8/ Quel sont d’après toi les meilleures méthodes de déconnexion ?

  • se déconnecter de la technologie plusieurs fois par jour. 
  • choisir une auto-conversation positive. Nous avons 60000 pensées par jour et 80% de ces pensées sont négatives soit 45000 pensées négatives par jour. Nos pensées sont un choix, nous ne sommes pas nos pensées. Il faut entraîner notre cerveau à calmer le chaos intérieur.
  • bouger son corps : pratiquer des étirements, se masser, faire du yoga, de la marche rapide et/ou du sport. 
  • poser des intentions positives et des objectifs claires pendant un temps de méditation (même 5 min par jour). 
  • l’ensoleillement sur votre peau pour le feel good.
  • choisir une activité créative pour s’ancrer, être dans le moment présent, réveiller son imagination 
  • vibrer avec l’écosystème naturel : promenade en nature, forêts, air marin, jardinage…
  • réduire le cortisol, hormone du stress en prenant de grandes respirations, techniques de relaxation, cohérence cardiaque.
  • donner-recevoir-faire l’amour.
  • observer les sensations de son corps sans jugement, utiliser ses mains et ressentir la chaleur qu’elles dégagent
  • Jouer avec des herbes, des épices, des ingrédients dans la cuisine et se nourrir en conscience avec des produits de saisons

 

 

 

 

9/ Une femme qui t’inspires ? Que signifie « être femme » pour toi ? 

Trop pour en distiller une. Je réalise que je m’entoure de femmes très différentes, très singulières qui vont m’inspirer et me guider chacune à leur manière !

J’ai cependant un coup de coeur pour les femmes passionnées, qui osent, qui réveillent les mentalités, qui ont le courage de sortir des sentiers battus, qui prennent des risques et qui ont la capacité de rebondir et de réessayer. 

« Être une femme », c’est peut-être celle qui écoute ses intuitions, celle qui fait confiance à tous ses instincts, celle qui ne s’oublie pas, celle qui se dépasse, celle qui respecte ses cycles naturels, celle qui écoute ses besoins profonds, celle qui ne cesse de s’explorer et d’expérimenter la vie.

 

10/ Tes projets à venir?

Mon esprit n’est pas à court d’idées c’est sûr mais pour les prochains mois, j’enfile ma veste de chantier car nous avons notre nouvelle maison à rénover ! 

J’ai l’envie d’apprendre à faire du piano et celle de me former à de nouvelles pratiques de santé holistique en me spécialisant davantage. 

Pour les nexts steps, il y aura le lancement de mon site internet et à terme des ateliers, rencontres intimistes à Bordeaux autour de thématiques comme par exemple : les symboliques émotionnelles du corps, bien dans sa tête + bien dans son corps, comprendre et verbaliser ses émotions, le sommeil des tout-petits, le travail de deuil, les phobies scolaires, choisir ses Fleurs de Bach etc. et peut-être un prochain live avec toi pour Lou Lou Love 😉

 

Anne-Cerise Lemasle

 

Gratitude Anne-Cerise pour ce beau partage,

With Love from Lou Lou

Alexis Xx

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top