Now Reading
Caroline Gomez – Bordeaux

Caroline Gomez – Bordeaux

L’univers de Caroline me rappelle le caractère ingénu de mon enfance. Les tonalités douces et naturelles, les couleurs pastel et les lumières tamisées, m’évoquent l’odeur des biscuits d’antan. 

A cela elle rajoute cette touche moderne qui sublime sa force créative, merveilleusement ancrée dans les valeurs et préoccupations de notre époque. 

Caroline Gomez, qu’à beaucoup d’entre vous il est devenu quasiment inutile de présenter, est prescriptrice d’un art de vivre simple et éthique, tout simplement nécessaire à notre évolution. Elle est la fondatrice, curatrice et directrice de La maison E

Je suis plus que ravie de pouvoir partager nos quelques mots échangés avec vous. 

 

 

 

Peux-tu te présenter ? 

 
Je m’appelle Caroline Gomez, je suis fondatrice et directrice artistique de la maison E , un espace à la fois physique au cœur de la forêt landaise et virtuel, qui invite à un art de vivre conscient et naturel au fil des saisons. J’aime, être en harmonie avec le monde vivant, les couleurs, les grandes tablées, les vagues, les balades en forêt, les fous rire, l’heure dorée des soirées d’automne, l’art et les rencontres.
 
 

Photo Julien Fernandez

 

A quel moment as-tu commencé à créer ? 

 

Dès l’enfance j’aimais créer ce dont j’avais besoin, changer la déco de ma chambre et imaginer des univers différents. Je proposais à ma mère de bouger les meubles et je demandais à mon père de m’aider à fabriquer des objets. Ensuite j’ai orienté mes études vers différents axes créatifs : graphisme, édition et un master en design et couleur. J’ai très vite ressenti que je ne voulais pas travailler en agence alors je me suis auto-éditée.

interview-art-caroline-gomez-directrice-artistique-la-maison-e
 
Quand et où te sens-tu la plus créative?
 

J’ai souvent des envies et des idées la nuit, je peux me lever pour écrire ou dessiner. J’aime quand tout le monde dort et que je suis dans cette bulle silencieuse, où ma concentration n’est pas interrompue, je laisse pleinement aller mes idées.

 
 
 
 
 
Qu’est-ce-qui t’inspires dans ton travail ? Quelles sont tes plus grandes influences artistiques ? 
 
Le monde vivant et les changements de saisons est ce qui m’inspire le plus. J’aime sentir les saisons physiquement : le vent, la chaleur, les premiers frimas, le grand froid, la pluie, observer les couleurs des saisons et le quotidien. 
Puis je m’entoure de livres, d’œuvres, d’objets, d’artistes dont j’adore le travail . Comme l’élégance des pièces de la céramiste Lucie Rie, la liberté des formes de l’artiste Valentine Schlegel, ou encore la poésie d’Emilie Dickinson. J’aime les artistes/artisans, j’ai une grande passion pour l’artisanat d’objets quotidiens pensés comme des objets uniques, ils rendent le quotidien tellement plus beaux.

 

 

interview-art-caroline-gomez-directrice-artistique-la-maison-e

 

Peux-tu nommer une femme qui t’inspire ? Et pourquoi ? 
 

Je viens d’en donner plusieurs à l’instant mais je n’ai aucune difficulté à vous en citer une nouvelle. Elles sont nombreuses ! Je dirais Etel Adnan, récemment disparue et trop peu connue. Elle avait une maîtrise des couleurs qui me renverse à chaque fois, c’est profond, authentique, sincère et d’une grande poésie. 

 

 
 
 
Quelle est ta tenue de travail idéale ?
 

Ma tenue préférée est vraiment simple, un pantalon large avec une chemise ou une grande robe ample. J’aime être à l’aise, me sentir libre de bouger et que le vêtement soit une enveloppe souple.

 
 
 
As-tu un outil indispensable dans ton atelier ? 
 
 Les crayons ! Qu’ils soient de papier, de couleurs, pastels, plume, feutres… De quoi écrire et dessiner.
 
 
 
 
 
Comment travailles-tu ? 
 
Comme je le disais, l’inspiration me vient souvent la nuit, mais j’aime aussi travailler le jour, être au calme, dans des espaces très lumineux. Ce qui rythme mon travail ce sont les saisons, j’organise mes créations selon ces cycles ainsi que l’ouverture de mon shop en ligne, ouvert un mois par saison. Entre ces ouvertures, je crée, développe, collabore, c’est très varié. Chaque projet, du passage de l’envie à la réalisation peut connaître des délais très différents, je laisse les choses se dérouler instinctivement.
 
 
 
interview-art-caroline-gomez-directrice-artistique-la-maison-e
 
 
 
Quelle est la partie la plus compliquée de ton travail ? Et celle qui te passionne le plus ? 
 
La partie la plus difficile de mon travail est de rencontrer les bons artisans, trouver les personnes partageant la même sensibilité et les mêmes valeurs pour travailler ensemble. Ce qui peut prendre énormément de temps mais à l’issue de cette attente, les rencontres sont belles.  Et ce qui me passionne le plus est la création, toutes les étapes de la création, c’est vibrant, enthousiasment et très nourrissant.
 
 
 
Une pièce, une oeuvre ou un projet coup de coeur ? 
 

Je dirais ma collection HUSTA réalisée en collaboration avec le Studio Primitif, c’était une grande étape et un beau moment. L’idée était de raconter l’univers végétal de la maison E, cette forêt qui l’entoure, avec les clairières et les recoins plus sombres, le lichen qui envahi les troncs d’arbres, les feuilles qui laissent passer le soleil… Et le résultat a été magique.

 

 

interview-art-caroline-gomez-directrice-artistique-la-maison-e
 

 

Peux-tu définir ton travail en trois mots ? 

Naturel, artisanal, poétique.

 

See Also
interview anais vindel artiste pluridisciplinaire bordeaux

Quels sont tes futurs projets ou collaborations ? 

Reprendre les Rendez-Vous à la maison E, ce sont des ateliers très variés pour se connecter à la nature et à sa propre nature. Puis d’autres évènements sur place sont en cours de préparation, j’ai plein d’envies et d’idées mais chaque chose en temps. La maison E poursuit son chemin… Pour commencer rendez-vous les 3.4.5 décembre pour mon pop up store à Bordeaux !

 

 

Thank you so much Caroline pour ce très beau moment de créativité 

With love from Lou Lou, 

Alexis

xxx

 

 


 

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top