Now Reading
Léa Soumali – Paris

Léa Soumali – Paris

interview-art-lea-soumali-paris

J’ai croisé l’univers de Léa Soumali grâce à celui de Louise de Maison Loüno grâce à … je m’arrête là, car là est toute la magie de la ‘rencontre’, ces petits chemins sinueux qui nous amènent toujours là où l’on a besoin d’être

Ma démarche est profondément créative … les jours passent, les nuits s’accumulent, ma sensibilité accrue se nourrit de connexions de plus en plus spirituelles. Ma quête est de celle qui nous rapprocherait le plus possible de la ‘vérité’, une vérité que seules les âmes voyageuses peuvent détenir.  

Parfois je rêve d’échapper à tout, à la difficulté d’une relation, à l’agressivité de certains propos, à la violence de ce monde … en m’enfermant dans une bulle, en compilant, composant et créant. Un jour je le ferais et je n’aurais même pas l’impression d’avoir abandonné. 

En attendant je me prépare et j’observe. Léa, Lupi, Natacha, des free souls ayant sauté le pas, nous offrant le meilleur cadeau qui soit : pouvoir voir le monde de ‘là haut’, d’une planète que seules les âmes libres peuvent connaître. 

 

 

interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris

 

Peux-tu te présenter ? 

 
Je m’appelle Léa et je suis directrice artistique et céramiste originaire de Lyon et vivant à Paris depuis huit ans. J’ai un cursus de designer graphique, je travaille aussi à la création d’identités visuelles pour des marques ou pour les secteurs de la culture, de l’artisanat, etc. J’ai aussi créé un projet d’atelier partagé situé aux abords du Parc de Belleville ; mon atelier de poterie et mon bureau se trouvent là bas, que je partage avec d’autres artistes très inspirant.es. J’aime beaucoup naviguer entre ces différentes disciplines car les unes nourrissent les autres. Un jour je participe à la direction artistique pour l’image d’un groupe de musique (shooting photo et logotype), le lendemain je retrouve mes outils, ma terre, la peinture. 
 
 

interview-art-lea-soumali-paris

Photo Louise Skadhauge

 

A quel moment as-tu commencé à créer ? 

 

J’ai commencé à dessiner des ronds dans un carnet pour imiter le recenseur qui  prenait des notes, je devais avoir trois ans et ne savais pas encore écrire mais visiblement  j’avais déjà l’envie de remplir minutieusement des pages blanches avec des systèmes  graphiques 🙂 Ensuite j’ai pris des cours de dessin, de sculpture, de musique. Mes parents ont fait beaucoup pour ouvrir notre esprit à l’art, ses différents médiums et sa diversité, à mes frères et moi. 

 

interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris
 
 
 
Quand et où te sens-tu la plus créative?
 

Je commence souvent la journée par consulter mes mails ou faire mes rendez-vous par téléphone de chez moi, ensuite j’ai tout mon temps pour me mettre dans ma bulle, le plus souvent à l’atelier car j’y ai toutes mes affaires et c’est un lieu très reposant avec une belle lumière naturelle. J’aime aussi beaucoup créer en fin d’après-midi en musique, seule ou avec un.e ami.e qui passe me rendre visite et prendre un verre. J’adore ce moment de la journée.  

 
 
interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris
 
 
 
Qu’est-ce-qui t’inspires dans ton travail ? Quelles sont tes plus grandes influences artistiques ? 
 
J’ai en mémoire beaucoup d’images d’objets, de peintures, d’ambiances de  maisons ou d’appartements, d’architectures, de poteries lors de mes voyages. J’aime aussi regarder des documentaires sur les techniques ancestrales ou visiter des musées dont les œuvres exposées m’inspirent couleurs et matières. J’ai une fascination pour les plantes, les coraux aussi. Je ne pourrais pas citer de mouvement artistique qui m’ait inspiré plus qu’un autre mais certains artistes me fascinent toujours, tous domaines  confondus, Brancusi, Sonja Ferlov Mancoba, Sophie Taeuber Arp, Barbara Hepworth,  Carlos Scarpa, Betty Woodman, Magda Frank … Sans oublier l’Italie et le Maroc dont je suis originaire.

 

 

interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris
 

 

Peux-tu nommer une femme qui t’inspire ? Et pourquoi ? 
 

Juliette Greco pour sa liberté et mes ami.es artistes. Je suis entourée de personnes très créatives dans des domaines variés et avec qui je partage une certaine idée de l’esthétique et de la mise en image (illustration, photographie, écriture, musique, collage,  etc.).  

 

 
interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris
 
 
 
Quelle est ta tenue de travail idéale ?
 

Un bleu de travail qui a servi à la rénovation de notre maison, il porte les traces d’un projet de vie et je suis contente de l’avoir récupéré et qu’il serve encore.

 

 

 
 
 
As-tu un outil indispensable dans ton atelier ? 
 
Une bonne cafetière à percolateur, mon bleu de travail et une enceinte pour les fins de journée productives.
 
 
 
interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris
 
 
 
Comment travailles-tu ? 
 
La plupart du temps, je travaille de jour, assise et debout, par périodes courtes mais  cela dépend de la taille de la pièce de poterie que je suis en train de créer. J’aime finir vite et ne pas trop « lisser » la matière pour que l’on aperçoive encore la trace de la main. Mes collections peuvent me prendre plusieurs semaines, il m’arrive de faire des pauses dans les projets et m’atteler à la création de logotypes ou d’illustrations pour varier. Je suis souvent entourée des artistes qui travaillent dans mon atelier, c’est un vrai moteur. Selon le mood du moment, je travaille en silence ou en musique.
 
 
 
interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris
 
 
 
Quelle est la partie la plus compliquée de ton travail ? Et celle qui te passionne le plus ? 
 
La mauvaise surprise à la sortie du four, lorsqu’une pièce que l’on a longuement travaillé ressort cassée, c’est assez rare heureusement et les surprises positives de la chimie des émaux sont plus courantes. Ce qui me plait le plus c’est le process, le montage et la recherche de textures, lorsque je fais de la céramique je ne pense à rien d’autre qu’aux sensations, c’est un travail très apaisant et méditatif.
 
 
 
interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris
 
 
 
Une pièce, une oeuvre ou un projet coup de coeur ? 
 

Je reviens tout juste de Milan où j’ai eu la chance d’exposer mes pièces au sein de la collection 1000 Vases pendant la Milan Design Week, le shooting de Célia et Aurélie pour Studio Cé à l’Hôtel De Pourtalès, une grande table remplie de ma  collection terracotta, une illustration pour Maison Margaret, l’identité visuelle et le shooting du duo solaire Delacourt signé chez Aaki Records, toutes les collaborations avec Louise pour Maison Loüno . Ma pièce coup de coeur est une petite sculpture toute en rondeur et  texturée.  

 

 

interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris
 
 
 
interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris

 

Peux-tu définir ton travail en trois mots ? 

Brut, sentimental, originel.

 

interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris

 

See Also
interview anais vindel artiste pluridisciplinaire bordeaux

 

Quels sont tes futurs projets ou collaborations ? 

Je termine une collection de grandes pièces modelées en terre blanche chamottée.  Et bientôt le lancement du shop Atelier Cartelles et le compte Instagram associé, sur lequel vous retrouverez mes céramiques et illustrations, des pièces originales et des éditions limitées. Je termine aussi l’aménagement de la pièce dédiée à la poterie dans  mon atelier.

 

 

interview-art-lea-soumali-ceramiste-paris

 

 

Thank you so much Léa for sharing some of your creativity with us ! 

With love from Lou Lou, 

Alexis

xxx

 

 

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top