Now Reading
Diane – Paris

Diane – Paris

interview-style-diane-jouffroy-paris

L’univers de Diane fleure bon la belle humeur, l’évasion, les choix judicieux et éthiques. Comme toutes les femmes inspirantes et singulières que j’ai eu l’immense plaisir d’interviewer jusqu’à maintenant, elle est elle. Un détail de taille. 

Née au sein d’une famille multiculturelle, travel & food lover dans l’âme, cette chineuse invétérée de jolies pièces et de voyages qui font sens, nous ouvre les portes de son royaume personnel. 

 

Peux-tu te présenter stp ?

 

Je m’appelle Diane, j’ai 29 ans, fille d’une maman indienne et d’un papa franco-italien, j’ai grandi et vécu quelques années à New-York avant de revenir m’installer à Paris. Je suis une grande passionnée de voyages, des pièces qui ont une histoire, des rencontres et de bonnes adresses food. Je suis avocate en venture capital: j’accompagne les start-ups et les fonds d’investissement dans leurs opérations de croissance. Et puis, j’ai un petit compte instagram sur lequel je partage mes coups de cœurs et inspirations. 
 
 
 

 

 

Quel était ton rêve de petite fille ? Et as-tu l’impression qu’il te nourrit encore aujourd’hui ?

 

A 12 ans quand j’ai quitté NY la première fois, mon rêve était de retourner y vivre plus tard. Je me rappelle encore de cette première balade, à 21 ans, de mon appartement dans le lower east side vers NYU, où j’ai étudié pendant une année, et me dire “ok, I did it!”. Grande têtue depuis petite ou grande rêveuse, les deux sont vrais… Plus généralement, depuis toujours, je rêve de voyager partout dans le monde, cette soif de découverte me nourrit encore plus depuis que je travaille de longues heures dans un bureau 😉  

 

 

interview-style-diane-jouffroy-paris

 

Ton style vestimentaire en trois mots ?

 

Des imprimés, de la couleur et des coupes féminines.

 

 

interview-style-diane-jouffroy-paris

 

 

Quels sont tes incontournables du moment ?

 

Un sac Chanel (très) vintage que je viens d’acquérir (le sac dont la petite fille têtue que je suis rêvais d’avoir avant 30 ans, haha !), une opale bleue en pendentif offerte par mon amoureux lors de notre dernier passage en Grèce, mes piercings Douze Paris, la crème SPF Oh My Cream, un imprimé Heimstone ou Roseanna et un jean Levis 501 vintage chiné sur Brococo. 

 

 

interview-style-diane-jouffroy-paris

 

Quelle approche as-tu de la Slow Fashion ? 

 

Depuis quelques années, mon vestiaire est majoritairement composé de pièces de seconde main (Vinted), du dressing de ma maman (chut), de vintage (Imparfaite. , Brococo , etc.), ou de marques qui portent une attention particulière à l’environnement et la chaîne de fabrication (Patine, Nanushka, Baserange, Mister K, etc.). J’achète beaucoup moins mais beaucoup mieux, et je sais que ce sont des pièces que je vais pouvoir garder très longtemps.  
 
 
 

 

As-tu hérité d’une pièce dont tu ne te sépareras sans doute jamais ? Raconte-nous son histoire.  

 

Il y a une dizaine d’années, quand ma grand-mère indienne est décédée, ma maman a fait deux joncs en or à partir de certains bijoux indiens très classiques et traditionnels que ma grand-mère lui a laissés. Elle les a fait fondre en Inde, à Delhi, là où elle est née et là où la majorité de ces bijoux de ma grand-mère ont dû vivre toute leur histoire, et à son retour de voyage, ma sœur et moi avons chacune récupéré notre bracelet. Il n’a jamais quitté mon poignet depuis. 
 
 
 

interview-style-diane-jouffroy-paris

 

Ton  dernier achat coup de coeur ? Ton prochain ? 

 

J’ai emménagé dans un nouvel appartement en octobre dernier dans le 9e arrondissement. Mes achats sont majoritairement déco en ce moment : le dernier grand coup de cœur, c’est une chauffeuse Togo Ligne Roset, chinée sur Selency. Comme mon vestiaire, ma décoration est majoritairement vintage, j’adore avoir des pièces uniques à la maison. Le prochain, c’est une commande d’assiettes et de plats chez Eguzkine, une céramiste que nous avons découvert lors de notre dernier voyage à Lanzarote: je ne pouvais pas tout prendre dans ma valise cabine alors obligée de passer commande en ligne haha!
 
 
 

interview-style-diane-jouffroy-paris

 

Une pièce dont tu rêves ? 

 

Oh il y en a tellement ! Une montre Tank de Cartier, une applique éventail Ingo Maurer, ou encore un tableau coloré d’Inès Longevial. 

 

 

tableau-ines-longevial-baiser-volé

 

As-tu une journée type ? 

 

See Also
Lucile Roy Chloe Bruhat

 J’ai deux journées types, celle d’un rythme effréné au boulot où je bascule d’une urgence à une autre de 8h du matin jusqu’à tard dans la nuit et celle, plus fréquente, qui démarre par un cours de sport matinal, un latte à la maison boosté de compliments alimentaires ou adaptogènes (Hygée ou ceux proposés par Belleyme Paris), une journée de travail qui se termine autour de 21h puis un dîner en amoureux ou entre copains. 
 
 

complements-alimentaires-adaptogenes-we-are-hygee-paris

 

 

Que signifie ‘être femme’ pour toi ? Quelles femmes t’inspirent ? 

 

C’est impossible de n’en choisir qu’une, il y en a tant. Toutes les femmes qui m’entourent, mes amies, mes sœurs, mes tantes, mes belles-sœurs, mes clientes qui ont le courage d’entreprendre, mes copines artistes ou créatrices qui se lancent ou sont en pleine percée, et toutes les autres femmes que je rencontre par le travail ou instagram et qui se soutiennent mutuellement, toutes m’inspirent. Etre femme pour moi, c’est principalement une question d’équilibre, un pouvoir, celui de la féminité, ainsi qu’un sentiment de sororité qui m’anime au quotidien.

 

 

interview-style-diane-jouffroy-paris

 

Tes projets à venir ?

Sans surprise, des voyages tout le mois d’aout, entre la côte basque, l’Italie et puis une semaine de festivités dans les Cyclades entourée de mes meilleurs amis. 
 
 
 

interview-style-diane-jouffroy-paris

 

 

Merci Diane pour tous ces beaux partages et belles idées ! 

With love from Lou Lou, 

Alexis

xxx

 

 

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top