Now Reading
Jeanne Dieuzaide – Annecy

Jeanne Dieuzaide – Annecy

Interview-style-jeanne-dieuzaide-studio-romeo-annecy

Queen de la méthode de portage alternative qui révolutionne la vie des new mums depuis 2015, Jeanne est un tourbillon de vie et de créativité … d’amour avec un grand A. 

Affranchie et vivante, cette jolie maman de 38 ans convaincue dès son enfance qu’elle serait entrepreneure, est une génératrice d’idées. Elle s’inspire à loisir de chaque petit détail entrant dans sa vie, et le démontre parfaitement à travers la création de ses deux marques. 

Yoga enthusiast depuis plus de quinze ans (comprendre a true early bird), Jeanne a crée Bonjour Mantra voici trois ans en posant un regard plus frais, plus contemporain, sur cette pratique spirituelle adulée de tous. 

Studio Romeo est à la fois eco-friendly et solidaire (découvrir ici leur programme Reborn), trendy et cool. Mon seul – et immense ! – regret : que la marque n’existait pas encore à la naissance de mon fils Sasha.  

‘Motherhood is our Muse’ (S.R.) – and you are ours Jeanne.  

 

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Jeanne Dieuzaide, j’ai 38 ans et suis originaire de Toulouse. J’habite depuis quelques années à Annecy avec ma petite tribu, mon mari et nos enfants Roméo et Louise, le chat et les poules 😉

Je suis une romantique, que ce soit en Amour, en amitié ou dans la vie en général, je veux de la poésie et de la magie partout ! J’ai soif de découverte, j’aime le grand air et la perspective de nouveaux horizons, que ce soit à la montagne ou la mer. J’ai travaillé plusieurs années à Genève dans une ONG Internationale puis j’ai fondé Studio Romeo il y a 6 ans, après la naissance de mes enfants.

 

Interview-style-jeanne-dieuzaide-studio-romeo-annecy

Photo Thibault Copleux

 

Quel était ton rêve de petite fille ? Et as-tu l’impression qu’il te nourrit encore aujourd’hui ?

Quand on me demandait ce que je voulais faire plus tard, je répondais « femme d’affaire riche et célèbre »… C’est une petite phrase anodine, mais qui a toujours sonné dans ma tête comme une rengaine. Il faut dire que j’ai toujours joué à la marchande et aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu faire des affaires. A 7 ans déjà, j’avais un stand à la brocante rue Saint-Laurent à Grenoble, je descendais m’installer à 6h du matin, ma maman m’apportait des thermos de chocolat chaud, je vendais tout ce que j’avais glané ici et là les mois précédents… Compter, négocier, partager, argumenter… C’était l’école de commerce avant l’heure 😉 Aujourd’hui, je suis entrepreneure, la richesse étant pour moi la liberté d’écrire une histoire qui me ressemble, et de construire quelque chose qui ait du sens, pour moi, ma famille et les autres.

 

Interview-style-jeanne-dieuzaide-studio-romeo-annecy

Photo Chloé Lapeyssonie

 

Ton style vestimentaire en trois mots ?

Décontracté, simple et confortable

 

Interview-style-jeanne-dieuzaide-studio-romeo-annecy

Photo Thibault Copleux

 

Quels sont tes incontournables du moment ?

J’alterne toujours entre basiques classiques et vêtements coup de cœur. En ce moment, je suis plutôt dans un mood féminin – masculin : Jean Levis (501 ou Wedgie Droit) et grande chemise Sœur, Bellerose ou Samsoe Samsoe. Je suis souvent en basket car je passe littéralement mes journées à courir et j’ai toujours une paire de lunettes de soleil Celine ou Jimmy Fairly dans mon sac… 

Je porte peu de bijoux, j’ai juste 2 bagues Dior et Pascale Monvoisin qui ne me quittent jamais.

 

 

Quelle approche as-tu de la Slow Fashion ? 

La Slow fashion, c’est avant tout une philosophie de vie. Une démarche qui s’initie à partir d’une prise de conscience, qui nous pousse à changer, petit à petit, notre mode de vie et de consommation. Comme une envie de dire oui à un mode de vie plus doux, et non à plein de choses avec lesquelles nous ne sommes plus alignées : la surconsommation, la surproduction, la pollution, le gaspillage, l’exploitation … 

Personnellement, cela fait longtemps que je me tourne vers une consommation plus durable, qui privilégie la qualité à la quantité. Et c’est valable pour la mode comme pour la beauté et l’alimentation. 

 

Interview-style-jeanne-dieuzaide-studio-romeo-annecy

Photo Thibault Copleux

 

De manière générale, je ne suis pas très tournée vers la mode, quoique j’aime bien m’intéresser aux tendances du moment et des saisons à venir notamment parce qu’elles m’inspirent pour définir les collections capsules de Studio Romeo. 

J’achète globalement peu de choses pour 2 raisons très simples : j’habite à la campagne (peu de tentation) et je m’habille au quotidien toujours plus ou moins pareil ! 

Je favorise toujours les pièces simples et basiques, confortables et de bonne qualité, les matières naturelles comme le coton, la laine ou les fibres recyclées (jamais de synthétique) car je sais par expérience que je vais me lasser ou peu les porter sinon. Ce qui ne m’empêche pas de craquer de temps en temps pour de belles pièces coup de cœur admettons le. J’aime bien jeter un œil à l’étiquette aussi, pour choisir du made in France ou des créateurs français quand c’est possible.

 

Ton  dernier achat coup de coeur ? Ton prochain ? 

Mon dernier achat coup de cœur : Une chemise léopard Heimstone. Mon prochain achat sera surement une (ou deux 😉 affiche signée de Ronan Bouroullec sur The Wrong Shop.

 

Interview-style-jeanne-dieuzaide-studio-romeo-annecy

Photo Charlotte Leonardi

 

Une pièce dont tu rêves ? 

Fauteuil F598 Groovy par Pierre Paulin

 

fauteuil-groovy-f598-puy-paulin

 

Parlons un peu de tes marques Studio Romeo et Bonjour Mantra, quand as-tu commencé à créer ? 

J’ai eu l’idée de créer Studio Romeo lorsque mon fils Roméo est né. J’ai alors constaté que les alternatives à la poussette n’étaient pas plus pratiques les unes que les autres. Le choix se limitait à des porte-bébés encombrants et des écharpes de plus de 5m de long dans lesquelles je m’emmêlais les pinceaux… En 2015, habitant au 3ème étage sans ascenseur, avec – bientôt – 2 enfants en bas âge, j’ai décidé de développer ce concept de bandeaux sans nœud ni sangle pour me faciliter la vie. Rapidement, le produit a trouvé sa place dans un marché alors encore un peu old school et le bouche-à-oreille a fait le reste.

Il y a 3 ans, j’ai fondé ma deuxième entreprise, Bonjour Mantra, une marque de tapis et accessoires de yoga. Je pratique le yoga depuis plus de 15 ans, bien avant que ce soit à la mode . A travers Bonjour Mantra, je souhaitais proposer un regard différent sur le yoga, dans un état d’esprit plus contemporain pour sortir des schémas classiques, avec une collection d’essentiels eco-friendly et à prix juste. N’ayant pas le don d’ubiquité, j’ai revendu une partie de mes parts l’année dernière pour me concentrer sur Studio Romeo, qui occupe déjà bien mes jours et mes nuits !

 

Interview-style-jeanne-dieuzaide-studio-romeo-annecy

Photo Chloé Lapeyssonie

 

Quand et où te sens-tu la plus créative ? 

Depuis toujours, je suis très créative et j’ai une grande faculté pour générer de nouvelles idées. Qu’elles soient géniales, futiles ou farfelues, j’arrive souvent le matin au bureau en commençant par « j’ai une nouvelle idée » et tout le monde se marre ! Une idée c’est un peu comme un jardin qu’on fait grandir, il faut lui donner de la consistance, la faire évoluer, l’améliorer, pour enfin, la concrétiser. L’imagination est au cœur de la créativité et il n’y a pas de timing ou de cadre pour être créatif. Pour ma part, c’est un état d’esprit, voir le monde différemment, sans jugement ni barrière, qui me permet d’envisager toutes les possibilités et fait naitre de nouvelles opportunités chaque jour. Deux fois par an, je fais une retraite de yoga qui m’aide aussi à me recentrer, faire le vide pour laisser place à de nouvelles idées 😉

 

 

Quelles sont tes plus grandes inspirations ? 

 

Pas facile de répondre à cette question car les inspirations varient au fil des années ! Avec un esprit créatif, l’inspiration peut venir de n’importe où et à n’importe quel moment. C’est un mélange de beaucoup de choses qui varient en fonction des saisons et de mes goûts. Pour trouver des chosent qui peuvent m’inspirer, je garde l’esprit (et les yeux) ouvert : l’inspiration peut venir d’une chose en mouvement, d’une émotion ou d’une certaine lumière…. Parfois juste une petite étincelle, une intuition fugace. Je suis curieuse, je peux passer des heures à naviguer sur Internet (et Instagram) varier les lectures, les voyages, la musique, les personnes que je croise, celles que j’écoute (podcast)… une multitude de choses qui créent un écosystème inspirant et enrichissant.

 

Interview-style-jeanne-dieuzaide-studio-romeo-annecy

Photo Chloé Lapeyssonie

 

As-tu une journée type ? 

Comme je ne travaille pas (officiellement) le mercredi pour m’occuper de mes enfants, le reste de la semaine se doit d’être super productif ! Je n’ai pas de journée type car j’ai un poste très transversal qui ne laisse pas de place à la routine. 

See Also
Audrey Michaud Missegue Estee Lauder

Je pratique le jeune intermittent de manière naturelle et ne déjeune jamais le matin – hormis un bol de Ricoré 😉 Je suis une lève tôt et je profite de ce temps libre pour faire du yoga ou un premier tri des emails en fonction de ma charge de travail. 

J’amène mes enfants à l’école puis je pars au bureau et la journée défile, entre comptabilité, Shopify, professionnels de santé, gestion de la production et des stocks, organisation des collab, shooting photos… Je ne m’ennuie jamais, et il m’arrive de retravailler le soir et le week end, mais quand on aime on ne compte pas 😉

 

Quelle est la partie qui te passionne le plus dans ton travail ? 

 

Être entrepreneur, c’est synonyme de liberté, d’indépendance, de créativité. Donner vie à n’importe quelle idée, construire quelque chose qui ait du sens, être utile, faire ce que l’on aime, sans routine et beaucoup de flexibilité… Voilà ce qui me plait !

 

Interview-style-jeanne-dieuzaide-studio-romeo-annecy

Photo Thibault Copleux

 

Studio Romeo en trois mots ? 

Simple, pratique et engagée

 

Que signifie ‘être femme’ pour toi ? Quelles femmes t’inspirent ? 

Être femme, c’est accepter toutes nos facettes et leurs contradictions. Un jour forte, l’autre sensible, tantôt réaliste ou utopiste, décontractée ou élégante, triste ou joyeuse, rêveuse, pragmatique, secrète… On peut être tellement plurielle, avec une sensibilité et un sixième sens qui nous sont propre que c’est une vraie chance d’être une femme aujourd’hui. 

Celles qui m’inspirent ? Les femmes de mon quotidien, mes amies, mes collègues, mes partenaires, mes clientes. Aussi et avant tout, ma fille avec qui j’ai un si beau lien. Pour elle, j’ai envie de toujours faire mieux, d’être la meilleure version de moi-même, un peu plus chaque jour, pour être à mon tour celle qui saura l’inspirer…

 (nb : on lui a offert pour son anniversaire le livre « Les femmes qui ont fait bouger le monde » que je recommande !).

 

Photo Charlotte Leonardi

 

Tes projets à venir ? 

Continuer ni plus ni moins de vivre une vie riche (d’Amour, de rencontres, d’échange et de sens) et épanouie !

 

Interview-style-jeanne-dieuzaide-studio-romeo-annecy

Photo Thibault Copleux

 

Merci Jeanne, pour ce doux moment de partage  

With love from Lou Lou, 

Alexis

xxx

 

 

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top