Now Reading
Laura Carmen – Paris

Laura Carmen – Paris

Laura Carmen Fernandez Maison Martell Interview

Avec une garde robe autant élégante qu’intemporelle, Laura Carmen possède une allure aussi iconique que les personnalités féminines qu’elle admire. C’est la première chose qui m’a attirée : son style unique, son sens de l’esthétique ainsi que son rapport très intime et personnelle avec l’univers du design frappent instantanément le regard. 

Cette native du Pays Basque, installée à Paris par amour, aujourd’hui en charge de l’Influence et des Partenariats chez Maison Martell, nous raconte avec charme et en toute décontraction, son rapport à la vie, à la Femme et la préciosité d’un temps passé. #heritage #luxury #archivage

 

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Laura Carmen, j’ai 26 ans, je suis originaire du Sud Ouest de la France, entre Biarritz et la frontière espagnole. Je me suis installée à Paris il y a 5 ans maintenant, la ville de mon cœur – au sens propre comme au figuré – car je suis arrivée ici par le hasard de l’amour, grâce à la rencontre de mon chéri. Mes études en communication et ma personnalité m’ont rapidement orienté vers le milieu des relations publiques et plus particulièrement de l’influence, dans lequel j’ai évolué à travers diverses agences dans le secteur de la mode et du lifestyle. 

Aujourd’hui je suis en charge de l’Influence et des Partenariats de la Maison Martell, la maison française historique de cognac, au savoir-faire de luxe, qui me fascine chaque jour par son histoire.

 

Mes racines espagnoles, et du sud, m’ont baigné dans la culture de la food et plus globalement du partage. J’adore organiser des diners, recevoir mes amis, passer des heures à chercher de nouvelles pièces pour alimenter ma collection d’art de la table – et plus globalement une sensibilité pour la décoration d’intérieur

 

laura-carmen-fernandez-maison-martell-interview-style-mode

 

Quel était ton rêve de petite fille ? Et as-tu l’impression qu’il te nourrit encore aujourd’hui ?

J’ai été cavalière pendant des années, une passion de presque 10 ans.

J’étais acharnée au travail du CSO, le saut d’obstacle, et la technicité même de ce sport qui fonctionne en tandem.
Comme toute jeune fille qui grandit avec sa passion je rêvais de me professionnaliser, et de participer au Grand Saut Hermès. A chaque compétition je dévalisais le stand des yeux en espérant pouvoir un jour intégrer leurs sponsors.

 

Naturellement, je pense que cette expérience nourrit encore aujourd’hui ma personnalité et mes ambitions. L’équitation et surtout les compétitions m’ont enseigné la structure, le travail, la sagesse aussi, et plus globalement la passion et l’amour pour la nature.

Je pense que ce sont ces années qui m’ont spontanément orienté vers le secteur de la mode et mon goût pour l’artisanat notamment.

 

Ton style vestimentaire en trois mots ?

Chic / intemporel / décontracté, fonctionnel

 

laura-carmen-fernandez-maison-martell-interview-style-mode

 

Quels sont tes incontournables du moment ?

En période de pandémie et de télé travail depuis un an je ne lâche pas mes mules fourrées Gucci, avec les ensembles en soie de la marque éco-responsable Son Trava. Quand je descends faire mes courses, j’enfile ma paire de lunette fumée vintage Courrèges et mon foulard Charvet.

 

 

laura-carmen-fernandez-maison-martell-interview-style-mode

 

 

Quelle approche as-tu de la Slow Fashion ? 

Je dirais que je suis heureuse aujourd’hui que tout le monde puisse avoir conscience de ce sujet. J’essaie personnellement de consommer plus raisonnablement. Je consomme moins, mais mieux. Mon style est assez représentatif de ma personnalité, je ne suis pas vraiment les tendances, donc je collectionne souvent mes pièces durant des années.

Même si ce n’est pas toujours évident avec l’industrie qui propose toujours de nouveaux talents 😉

 Aujourd’hui on a la chance d’être entouré par des génies de l’archive qui nous aide dans cette démarche, et surtout, qui nous propose des pièces exceptionnelles. Je pense notamment à mon amie Sophia, créatrice de Spaghetti Archives, qui fait un travail de recherche incroyable et qui propose des pièces exclusives. Tout ce qu’on recherche – la pièce unique, rare, intemporelle.

 

laura-carmen-fernandez-maison-martell-interview-style-mode

 

As-tu hérité d’une pièce dont tu ne sépareras sans doute jamais ? Raconte-nous son histoire. 

J’ai hérité d’un collier en perle de ma grand-mère adorée, qui appartenait à sa propre mère.
Je suis très émue par ce collier, qui me fait toujours écho à elles lorsque je le porte.
Mes femmes muses, qui ont participé à la femme que je suis aujourd’hui. Je me sens invincible, sensible à la fois, et très coquette à l’image de ma grand-mère que j’admire tant.

 

Ton  dernier achat coup de coeur ? Ton prochain ? 

Mon dernier achat coup de cœur est un mobilier, le galet/ sculpture de Naoto Fukasawa, un maitre du minimalisme. On passe beaucoup plus de temps à la maison depuis cette dernière année Covid, et je vis avec un expert du design qui m’a contaminé de sa passion. 

Pour mon prochain, je pense que ce sera en préparation de l’été… je pense particulièrement à une robe crochet de chez Missoni.

 

 

laura-carmen-fernandez-maison-martell-interview-style-mode

 

Une pièce dont tu rêves ? 

Les bijoux Ettore Sottsass.

 

ettore-sottsass-laura-carmen-fernandez-maison-martell-interview-style-mode 

 

As-tu une journée type ? Si oui, laquelle ? 

En temps normal mes journées sont très différentes, mon métier d’influence m’offre un calendrier très varié tant sur les lieux, les personnalités que les projets. 

Depuis la pandémie, ma journée est beaucoup plus Timée :

Je me réveille à 8h chaque jour, je prends un café latte – mousse onctueuse obligatoire, je fais quelques étirements de yoga + de la respiration ou mini run.

Je prends le temps de faire mes soins du visage, et je démarre ma journée de travail à 9h.

Je sors me balader chaque jour à l’heure du déjeuner, indispensable pour casser le temps d’écran et aérer le cerveau.

Je termine ma journée de travail environ vers 20h, pour faire la commise en cuisine.

A défaut de ne pas être très patiente en cuisine je vis avec un vrai chef, donc j’ai la chance de me régaler au quotidien !

La semaine je suis très concentrée work, donc mes soirées sont généralement orientées vers la lecture d’articles, des archives print ou web. J’ai de la chance d’avoir une collection de bouquins à la maison qui me permettent de changer de recherches suivant mes humeurs.

See Also
interview-style-diane-jouffroy-paris

ET aussi parfois pour décrocher rien de tel qu’un netflix and chill — 😉

 

laura-carmen-fernandez-maison-martell-interview-style-mode

 

La femme qui t’inspire ? Que signifie ‘être femme’ pour toi ? 

Je suis admirative de la femme en général en son sein. 

Chaque femme autour de moi m’inspire.

Mes amies les premières, j’ai de la chance d’être entourée de femmes brillantes qui m’élèvent chaque jour. En ce moment, chaque semaine, je me plonge dans l’in-situ de personnalités féminines du milieu de l’art et du design. Je retrace leur vie, leurs styles, leurs personnalités, c’est toujours très enrichissant. / Eileen Gray, Elsa Peretti, Georgia O’Keeffe..

 

elsa-peretti-laura-carmen-fernandez-maison-martell-interview-style-mode

Elsa Peretti

 

« Etre femme »

J’ai passé beaucoup de mon temps à pouvoir penser et définir la femme. J’ai rencontré tellement de femmes, multiples, complexes, exceptionnelles, hors normes, sensibles, libres, fortes, que j’en suis arrivée à mon propre postulat qui est celui d’arrêter de vouloir la décrire. – car quelques mots de suffiraient pas.

 

Tes projets à venir ? 

Sur le plan professionnel, j’ai plein de projets à l’international très excitants en préparation avec Martell

Personnellement, j’ai hâte de retrouver le lifestyle qui caractérise tellement cette vie parisienne, retrouver les choses simples du quotidien, mes amis en terrasses, et manger au restaurant.

Cette année pandémie m’a beaucoup apporté personnellement, sur ma façon de consommer et sur la place du bien-être dans mon quotidien. 

D’un point de vue global, je souhaite encore mieux consommer et impacter positivement l’éco système. Un projet que j’espère nous aurons tous en commun à la sortie du déconfinement ! 

 

 

laura-carmen-fernandez-maison-martell-interview-style-mode

 

 

Thanks Laura Carmen, pour ce moment de grâce et d’élégance 

With love from Lou Lou, 

Alexis

xxx

 

 

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top