Now Reading
Louise Skadhauge – Paris

Louise Skadhauge – Paris

interview-louise-skadhauge-fondatrice-maison-louno-adaptogenes-paris

Le premier élément qui a retenu toute mon attention en découvrant l’univers de Louise Skadhauge, c’est l’émotion que j’ai ressenti en l’observant. J’ai eu l’impression à chaque image qui se défilait sous mes yeux d’être derrière elle, à côté d’elle, de vivre pleinement le même moment. Les rayons de soleil émanants de son travail photographique me caressant longuement le visage, j’ai éprouvé une certaine nostalgie, à la fois toute délicate et enivrante. 

Je me suis assise derrière elle et ce couple de personnes âgées à la plage, nous avons fait une halte ensemble chez Shakespeare and Co., bu un matcha chez elle au petit matin tout en échangeant nos dernières lectures holistiques. 

L’univers de Louise est ‘beau’ dira-t-on mais on ne s’arrêtera pas là. Il est fouillé, il est intuitif, il s’accueillle et s’abrite tout en profondeur. 

J’ai décidé d’interviewer Louise aujourd’hui autour de quelques questions stylistiques. J’aurais voulu discuter livres, Maison Loüno, flow et double culture … ce ne sera que partie remise, au plaisir. 

 

Peux-tu te présenter stp ?

 

Je m’appelle Louise Skadhauge, j’ai 33 ans, je suis photographe still life (pour des marques de beauté essentiellement) et je suis la fondatrice de Maison Loüno, la première marque française de rituels aux adaptogènes. 
 
Je vis à Paris depuis une petite dizaine d’années, je suis franco-danoise et j’ai toujours été passionnée de bien-être, de développement personnel, de photographie et de créativité. 
 
 
 

 

 

Quel était ton rêve de petite fille ? Et as-tu l’impression qu’il te nourrit encore aujourd’hui ?

 

En parallèle de l’école primaire jusqu’au bac scientifique, j’ai fait un double cursus en arts créatifs (piano, claquettes américaines, chant, théâtre, dessin, danse…). J’ai rapidement développé un goût prononcé pour les métiers où l’on pouvait exprimer sa créativité, mais aussi pour les métiers qui faisaient appel à un esprit cartésien.
J’ai longtemps rêvé d’être photographe freelance puis créatrice de bijoux, puis j’ai rêvé d’ouvrir une cantine healthy… et en même temps j’adorais l’image de la vie de bureau, la papeterie, les stylos… tout cela faisait partie des projections que j’avais à l’époque. 
 
Aujourd’hui, je combine du créatif et du business, et cela me plait beaucoup ! 
 
 

interview-louise-skadhauge-fondatrice-maison-louno-adaptogenes-paris

 

 

Ton style vestimentaire en trois mots ?

Je dirais que mon style est intemporel, simple et féminin.

 

Quels sont tes incontournables du moment ?

 En ce moment, je sors très souvent avec mon panier en osier, un 501 bleu Levi’s ou une jupe d’été Ganni, un tee Hôtel Magique et des escarpins Sézane.

 

 

interview-louise-skadhauge-fondatrice-maison-louno-adaptogenes-paris

 

 

Quelle approche as-tu de la Slow Fashion ? 

Je n’achète pas beaucoup de vêtements et ceux que j’ai, je les garde et les porte très très longtemps. Je porte encore des vêtements achetés au lycée ! C’est aussi l’avantage d’avoir un style assez classique dans le sens intemporel – beaucoup de mes pièces sont faciles à ressortir après quelques temps au placard. J’essaie aussi de soutenir des marques qui proposent des matières non synthétiques et idéalement biologiques comme Patine ou Hôtel Magique !
Le Slow dans la mode comme dans tous les domaines, pour moi c’est consommer moins mais mieux. 
 
 
 

interview-louise-skadhauge-fondatrice-maison-louno-adaptogenes-paris

 

 

As-tu hérité d’une pièce dont tu ne te sépareras sans doute jamais ? Raconte-nous son histoire. 

 

J’ai hérité d’une lampe de bureau type Kaare Klint (design danois) de mes grands-parents. Je l’adore et je pense qu’elle me suivra pendant de longues années !
 
 
 
lampe-kaare-klint-vintage-authentique

 

 

Ton  dernier achat coup de coeur ? Ton prochain ? 

 

Mon dernier achat coup de coeur sont les escarpins Sézane en vert pastel et des livres sur l’hypersensibilité 🙂 Mon prochain achat sera sûrement un Olympus sur leboncoin car le mien s’est abîmé lors d’un voyage et ne prend plus de photos…
 
 
 

interview-louise-skadhauge-fondatrice-maison-louno-adaptogenes-paris

 

 

Une pièce dont tu rêves ? 

 

Une très grande table en bois toute simple, avec des bancs, en guise de bureau ou table à manger.

 

 

See Also
milou-neelen-hotel-magique-bali-style-art-interview

As-tu une journée type ? 

 

Je commence ma journée par une série yoga / qi qong / méditation pendant que l’eau chauffe pour ma boisson du matin. Je prépare mon mélange de plantes, mon petit déjeuner et là c’est lecture 30 minutes et journaling. Ensuite, selon les priorités Maison Loüno, les jobs photos, j’alterne les moments de bureau, les tests en cuisine et les shootings. Depuis le confinement, je sors faire mes 10 000 pas par jour, cela joue un rôle crucial sur mon état d’esprit. Bon honnêtement je ne les atteint pas tous les jours, mais du coup je me rattrape le weekend 🙂
 

 

interview-louise-skadhauge-fondatrice-maison-louno-adaptogenes-paris

 

 

Que signifie ‘être femme’ pour toi ? Quelles femmes t’inspirent ? 

 

Beaucoup de femmes m’inspirent, je n’ai pas une personne spécifique en tête. L’archétype de la femme que j’admire est libre et bien dans sa peau, bienveillante mais déterminée

 

Tes projets à venir ?

Nous sortons très prochainement un nouveau rituel magique chez Maison Loüno, et nous serons distribués dans un grand concept store parisien dès septembre. On vous en dira plus à la rentrée, on a hâte ! 
 
 
 
interview-louise-skadhauge-fondatrice-maison-louno-adaptogenes-paris

 

 

Merci Louise pour ce moment plein de douceur ! 

With love from Lou Lou, 

Alexis

xxx

 

 

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top